Les pt'ites meufs, le blog des filles petites.

« Les Pt’ites meufs  » se décomplexent

Il y a parfois des feeds Instagram qui semblent faits pour vous. Des dessins colorés et hilarants qui illustrent, avec justesse, le train-train d’une jeune femme qui n’aura jamais dépassée les 1m60. Des étagères trop hautes aux robes toujours trop longues, Marie-Lou Lesage la « très petite illustratrice » fait de nos 1m50 la plus grande de nos forces…

La vie n’est pas toujours juste. Surtout lorsque vos traits ne vous donnent pas votre âge et que nous ne pouvez vous vêtir d’un long manteau noir sans avoir l’impression d’avoir chipé son parapluie à Hagrid et enfilé votre robe de sorcier qui est de toutes façons passée par la case ourlet. Car oui. Avoir 10 cm en moins que vos meilleurs amis donnent souvent lieu à des situations cocasses.
Le genre de moments où vos potes prennent le sommet de votre crâne pour un accoudoir et qui vous donnent envie de dessiner toujours plus afin de rire plus fort des centimètres que la vie vous a volés. Un quotidien que la graphiste a choisi de relater pour notre plus grand plaisir.

 

Des illustrations qui nous donnent confiance

 

Avec des personnages inspirés de son entourage, la graphiste, d’1m53, nous raconte ses plus belles anecdotes autobiographiques et nous délivre des messages forts de leur humour.
Voir les choses de sa hauteur, donne alors le sentiment à ses soeurs de galères que leurs centimètres ne définissent pas qui elles sont. Au contraire. Sans jamais les faire passer pour des femmes plus extraordinaires que d’autres, l’artiste reflète avec une bonne dose de tendresse les traits de ces « Pt’ites meufs » prêtent à sauter au-dessus des vagues et à attraper leur pommeau de douche coûte que coûte. Des femmes un brin atta-chiantes qui rient très fort de ce qui ne les vexe qu’un court instant. Un blog et un compte  fédérateurs à travers lesquels les grands et petits internautes s’identifient et qui apportent de l’assurance à celles à qui on demande encore un carnet de correspondance lorsqu’elles passent devant un collège…

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s