Tirée par les cheveux : Un premier livre délicieusement tordant ! 

«qu’avait-il voulu me dire ? (…) Avant de rentrer chez moi pour tenter de percer le mystère j’eus une fringale. Et ce fut en voulant payer la petite brioche que je venais de commander à mon boulanger que je compris… Le pharaon m’avait piqué mon portefeuille ».
« Tirée par les cheveux », le premier ouvrage de Lisa Bettini donne le ton dès les premières pages. La journaliste ne se prend pas au sérieux et c’est tant mieux. Avec une bonne dose d’auto-dérision, Lisa apprèhende les situations absurdes -et parfois gênantes- du quotidien. Des règles de la salle de gym à l’inscription désopilante sur un site de rencontres Lisa nous fait rire aux éclats :  «  Le jeu est assez perfide car de loin tu crois voir Ryan Gosling et quand tu agrandis leurs photos tu as Jojo l’épicier de ton quartier ».
D’aventures en aventures, ce jeune « couteau corse (la version « nustrale du couteau Suisse) » aime la vie dans ses bons et ses mauvais côtés.Et ça se voit.  Celle qui fait de la télé, écrit pour la presse ou « collectionne les sneakers »  prend chaque jour avec désinvolture.  «  Je pars du principe qu’on peut vraiment rire de tout. Je suis née il y a 25 ans sans filtre, pas beaucoup de pudeur, très entière et avec beaucoup de cheveux : J’ai donc réuni  tout ça dans mon tout premier livre ».
Un livre qui nous ressemble
« Tirée par les cheveux » nous emporte grâce à une plume mordante à souhait et des récits qui nous ressemblent. Car que celui qui n’a jamais vécu de situation cocasse lui jette la première pierre. On dévore les pages, comme des boulimiques de ces moments incongrus. Car Lisa incarne une nouvelle héroïne qui nous ressemble. Comme nous, elle sort sa plus belle -et efficace- crème anti-rides la veille de son anniversaire. Comme nous, elle déteste enlever ses chaussures au contrôle de sécurité de l’aéroport et imaginer ces milliers de bactéries et de champignons grimper sur nos pieds. Et comme elle, on aime s’insurger contre ceux qui s’auto-proclament prof de yoga en une quinzaine de jours.
Au fil des mots, on se remémore alors nos plus beaux instants de solitude… Lisa Bettini peut nous le dire, les situations ubuesques n’arrivent pas qu’aux autres. Raison de plus pour en rire.
En librairies en novembre 2017. 
En exclusivité à la Fnac d’Ajaccio. 

Une réflexion sur “Tirée par les cheveux : Un premier livre délicieusement tordant ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s