Selfocracy : L’album coup de foudre

Sorti dans les bacs depuis le 31 mars 2017, « Selfocracy » de Loic Nottet est un véritable joyau parmi les sorties musicales de l’année. Une énergie impétueuse pour un opus authentique dont on ne se lasse pas.

 

«  My mother told me not to go near mirrors. For it seems that one day. A young boy died through looking at himself for too long » –  » ma mère m’a dit de ne pas aller trop près des miroirs. Car il semble qu’un jour un jeune garçon est mort en s’y regardant trop longtemps »-.
Le ton est donné pour une pop plus torturée.  Dès les premières notes  de « Selfocracy » l’univers de Loic Nottet nous submerge. On a envie de danser pour exprimer la révolte des notes. Puissance vocale, refrains accrocheurs et morceaux plus lancinants à la douceur aérienne nous poussent à nous interroger sur la société d’aujourd’hui. Car titres après titres, l’artiste appelle à la tolérance dans un monde égocentrique.

Avec « Cure » ,  lettre d’amour à la musique et perle de l’album le chanteur est littéralement habité.  Les surprises continuent avec « Wolves » son duo avec la chanteuse Raphaella. On plane et on s’abreuve encore et encore… 12 titres qui se suivent comme un récit où le participant de Danse avec les stars dévoile son émotivité.  Un artiste à part entière qui nous captive, nous impressionne et un opus addictif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s