Mon coup de coeur pour les demoiselles du téléphone

La première série production originale espagnole de Netflix  « Las chicas del cable »- ou comprenez « les demoiselles du téléphone »- raconte le quotidien de quatre opératrices de la compagnie nationale du téléphone dans le Madrid des années 1920 en quête d’émancipation. Un period-drama aux accents féministes coup de coeur.

 

Synopsis : 

Fin des années 20, une jeune femme libérée et audacieuse, Alba (Blanca Suarez) vit de petites arnaques et de petits larcins. Impliquée dans une histoire de meurtre, la voilà poursuivie. Pour éviter la pendaison, elle accepte le marché que lui  propose un policier corrompu : piller le coffre-fort d’une entreprise de téléphone.  Sous une fausse identité, elle se fait engager en tant qu’opératrice et fait la connaissance du fils du patron, très attiré par elle, et surtout de ses collègues, des femmes venues d’horizons différents mais toutes en quête d’indépendance.

Le quotidien des femmes dans les années 20 

Partir en Argentine, prendre leur envol,  rencontrer l’homme de leur vie, siroter un verre et surtout travailler pour ne plus avoir à rendre de compte à personne. Et surtout pas aux hommes. Tels étaient les rêves des femmes des années 20 mise à l’honneur dans cette nouvelle production Netflix.

La série nous plonge ainsi dans l’univers glamour mais violent de ce temps où il fallait encore avoir l’autorisation de son mari pour faire une opération sur son compte en banque. On rencontre, tour à tour, les quatre personnages principaux. Alba, la belle rebelle qui flirte avec l’immoralité pour gagner sa liberté, Marga la provinciale timide qui va entamer sa métamorphose, Carlota, la petite fille riche ultra-engagée dans la cause féministe sous le joug d’un père psychorigide ou encore Angeles, la mère de famille maltraitée par son mari misogyne. Quatre femmes aux horizons différents mais qui ont osé franchir le seuil de la compagnie nationale de téléphone, le coeur empli d’espoir.  Alors forcément,  las chicas del cable réveille en nous un flot d’émotions au fil des épisodes.  La télé novela nous emporte dans le quotidien de ces femmes. On comprend leurs craintes et leurs engagements.

Les costumes quant à eux sont à tomber. La musique funky amène une belle touche de modernité et on apprécie l’apparente légèreté de la série et les belles histoires d’amour de cette telenovela.Le travail comme instinct de survie pour échapper au triptyque mariage-enfants-maison et une franche solidarité féminine où l’amitié nous permet d’échapper aux brutes. Las Une série addictive et résolument « Girly » !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s